• Héloïse PIERRE

Esport et talkshows : l'évolution des mentalités aux USA


Les fans d'esport se souviennent encore, avec quasi effroi, des critiques de Jimmy Kimmel, animateur d'un des talk shows les plus suivis de Etats-Unis, envers l'esport. Il y a trois ans, lors de l'arrivée de Youtube Gaming, le présentateur ne s'était pas privé d'exprimer largement son désaccord avec la pratique du streaming ainsi que l'esport : "Un des joueurs les plus renommés (PewDiePie) se fait actuellement 4 millions d'euros par an. Ce qui est amusant, c'est que c'est exactement la somme qu'il faudrait me donner pour me forcer à m'asseoir et regarder un de ses streams" (4:30).



La vidéo de cette déclaration demeure encore aujourd'hui celle qui a reçu le plus de "je n'aime pas" ou de "dislike" (système de notation de la plateforme, qui se résume à voter "j'aime" ou "je n'aime pas") de tous les contenus Youtube de Jimmy Kimmel. Il ajoutait encore : "Je ne comprends pas, pour moi, regarder quelqu'un d'autre jouer aux jeux vidéos, c'est comme aller au restaurant et regarder quelqu'un d'autre manger ton plat pour toi" (0:00). Une autre personnalité reconnue, Colin Cowherd, animateur sportif renommé, lui emboîtait d'ailleurs le pas à l'époque : "je ne suis pas amis avec les fans d'esport. Pour moi c'est comme du catch, c'est une activité pour les mangeurs de burgers" (5:27).


Après une foule de réactions enragées, Jimmy Kimmel n'avait ni présenté d'excuses, ni ré-abordé le sujet. C'est hier que le débat a refait surface, alors que c'était cette fois-ci Jimmy Fallon, présentateur du Tonight Show qui recevait, à la surprise générale, Tyler "Ninja" Belvins, LE streamer le plus suivi au monde sur le désormais célèbre jeu Fortnite, qui devançait même Cristiano Ronaldo comme athlète le plus suivi des réseaux sociaux en avril dernier. Ninja, que l'on pourra suivre en stream le 31 décembre à quelques pas de Times Square pour une édition spéciale Nouvel An, était donc l'invité du jour. Tout d'abord complimenté pour son incroyable ascension, par Jimmy Fallon, ce dernier a à son tour lancé le débat, mais sans s'appuyer sur les déclarations passées de ses collègues. "C'est très amusant de vous regarder jouer, en tous cas. Mais c'est vrai que beaucoup de gens ont encore du mal à se faire à cette pratique, et se disent "pourquoi vouloir regarder quelqu'un qui joue au jeux vidéos ?""



Le jeune joueur a répondu en souriant : "Je comprends, non, vraiment. Mais après tout, c’est comme demander à des gens pourquoi ils veulent regarder les meilleurs matchs de foot, de hockey, de basket depuis leur télé, si ils peuvent y jouer eux-même ? Il leur suffit de sortir de chez eux après tout ? Si ils aiment tant cela, ils peuvent le faire. Est-ce-que l’on peut forcément avoir le même niveau que ceux que l’on regarde et être tout aussi amusant à regarder ? »


« Non », concède Fallon. « C’est du divertissement", continue Ninja, "On regarde, la NFL, la NBA car l’on veut voir des gens réussir à faire des choses que nous, on ne peut pas faire. Et c'est la même chose pour le jeu vidéo et le streaming". Les dires du steamer ont suscité un grand nombre de réactions positives positives sur les réseaux sociaux, lui adressant remerciements et enthousiasme. A voir si cette interview, qui s'est terminée sur un apprentissage de la "Pon Pon Dance" (danse de la victoire propre à Ninja) pour Jimmy Fallon, et dont la vidéo cumule déjà presque 400 000 vues en un jour, aura un impact à long terme sur la perception du jeu vidéo et du streaming.


Héloïse PIERRE

© 2018 par esportstrategy  - SAS au capital de 10 000€ - SIRET 842 652 414 R.C.S Lyon