• SV

Le chinois DouYu débarque en fanfare au Nasdaq



Les ambitions chinoises dans le domaine de l’eSport semblent ne pas connaître d’obstacles cette année. Après les 145 millions de dollars investis à Hainan dont nous vous parlions au mois de juin, c’est l’introduction en bourse de DouYu qui fait parler d’elle cette fois.


Présente sur PC et mobile, DouYu est une plate-forme de livestreaming chinoise de jeux vidéo et d’eSport, un équivalent local de Twitch, qui n’a pas à rougir face à son homologue américain. Revendiquant 159, 2 millions d’utilisateurs actifs (en croissance de presque 26% sur un an), la firme fondée par Zhang Wenming en 2013 fait partie des entreprises dominantes de son secteur. La compagnie n’est d’ailleurs pas toute seule, puisque le mastodonte Tencent en est l’actionnaire principal à hauteur de 40% et que depuis sa création elle a levé plus d’un milliard de dollars auprès de Tencent donc, mais aussi d’Alibaba et de Baidu. DouYu n’est d’ailleurs pas le seul panier dans lequel Tencent a mis ses oeufs, puisqu’il est également investisseur dans Huya, l’autre spécialiste du secteur qui a été introduit à la bourse américaine en 2018.





C’est donc au tour de DouYu en ce mois de juillet de franchir ce cap, puisque l’entreprise chinoise a fait son arrivée au Nasdaq. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette entrée a été remarquable, avec près de 775 millions de dollars récoltés pour son lancement : 67,4 millions d’actions à 11,5 $ ont trouvé preneur. Originellement estimées entre 11,5 et 14 $ par action les cotations sont finalement restées à la fourchette basse, en raison des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. Le lancement en bourse était d’ailleurs prévu en mai dernier, pendant la période de tension entre les deux puissances et a été repoussé. Toutefois, la somme est supérieure de près de 50% aux 500 millions qui étaient attendus.


Quoi qu’il en soit, ces 775 millions de dollars (696 millions d’euros) fournissent à la firme 517 millions de capital frais et la valorisent à présent à hauteur de 3,73 milliards de billets verts. Cela devrait donc aider DouYu dans son développement puisque si la compagnie a perdu 112, 88, et 127 millions de dollars en 2016, 2017 et 2018, elle est maintenant sur un meilleur chemin, puisque le premier trimestre de cette année l’aura vu faire un profit de 2,7 millions de dollars.


DouYu a pour stratégie de développer durablement le streaming en Chine en se basant sur une technologie avancée, et en aidant ses utilisateurs à assurer un approvisionnement constant en contenu de qualité et en mettant en place de collaborations avec plusieurs acteurs du monde de l’eSport. Il veut ainsi donner accès à une large variété de contenus eSport premium, afin d’attirer toujours plus de spectateurs et améliorer leur expérience utilisateur.





Ces 775 millions de dollars l’aideront grandement avec ces objectifs, sur un marché chinois qui représente une écrasante partie de l’audience mondiale eSport, puisqu’on l’estime à 350 millions de fans d’ici 2020. D’autant que la concurrence n’attend pas. Huya lui a déjà grillé la politesse l’année dernière avec son introduction sur le marché américain, et continue son expansion avec des partenariats avec Team Liquid (juin 2019) ou la Team Griffin (juillet 2019). Si l’autre géant chinois ne veut pas se laisser distancer il va devoir rapidement mettre à profit cette manne financière et faire la différence sur un marché de l’eSport de plus en plus concurrentiel et spéculatif. Twitch voit en tous cas arriver un second compétiteur et nul doute que la lutte fera rage dans les prochaines années.


Crédits images : DouYu

34 vues

© 2018 par esportstrategy  - SAS au capital de 10 000€ - SIRET 842 652 414 R.C.S Lyon