• SV

Les chiffres vertigineux de la Fortnite World cup



La fin du mois de juillet était résolument placée sous le signe de Fortnite dans le domaine de l’eSport, puisque, les 26, 27 et 28 du mois, se tenaient les phases finales de la Fortnite World Cup. C’est à l’Arthur Ashe Stadium à Flushing Meadows, traditionnellement dévolu au tennis, que la grand-messe fortnitienne a pris place dans une enceinte de 23 000 places assises où tout avait été pensé pour le ravissement des fans venus assister au pinacle de la compétition. Plus que le décorum, les stands, affiches, écrans et autres évènements de fête foraine à la sauce Epic Games, ce sont évidemment les affrontements en mode solo, duo et créatif qui ont retenu l’attention, avec à la clef les chiffres vertigineux des cashprize et des temps de streaming consommés.


Est-il d’ailleurs encore besoin de présenter Fortnite, le jeu le plus joué au monde ? Sorti en 2017, le fameux battle royale d’Epic game peut se targuer de cumuler les records : 250 millions de comptes créés, avec un record de 10,8 millions de joueurs simultanés en février 2019, et dizaines de millions de dollars de cashprize pour l’eSport (37,9 avant la World cup), le tout ayant généré 2,4 milliards de dollars de revenus en 2018.


On pouvait dès lors s’attendre à voir quelques superlatifs ou records apparaître à l’occasion de son tournoi suivi assidûment par des millions de fans : 40 millions de joueurs ont concouru pour tenter d’obtenir une place de compétiteur à la coupe du monde, d’où émergeront 26 équipes eSport. En 2018 Epic Games annonçait qu’elle allait injecter 100 millions de dollars de cashprize dans l’eSport sur son jeu, somme astronomique et inédite, d’autant que c’était plutôt du côté de DotA 2 que l’on était habitué à voir fleurir des montants en millions pour The International, mais pas dans ces proportions. Parmi ce joli pactole, 30 millions seraient dévolu pour les prix des phases finales des modes solo et duo et 3 millions pour le mode creative.





De quoi faire tourner bien des têtes, dont celles des médias traditionnels, qui ont largement relayé ces montants, et notamment ceux empochés par les vainqueurs. Ce sera le jeune Américain Bugha (âgé de 16 ans) qui sera le plus gros vainqueur avec un gain de 3 millions de dollars (qui se transformeront en 1,5 millions après impôts) pour avoir remporté le mode solo, tandis que les Européens Nyhrox et Aqua, qui se sont placés en tête du mode duo se sont partagé cette même somme à deux. Ainsi, ce sont plus de huit cashprize à plus d’un million de dollars qui ont été remportés ce week-end par les joueurs solo et duo. La nouvelle célébrité de Bugha n’a pas tardé à le propulser sous les feux de la rampe, puisqu’il était même invité, dès le lendemain, dans le « The Tonight Show » de Jimmy Fallon.





Au-delà du côté sensationnaliste qui a généré son lot de messages critiques envers la pratique de l’eSport avec la ribambelle de fantasmes qui l’accompagne, cette compétition a été un vrai succès planétaire en terme d’audience pour le jeu et le tournoi. Si nous n’avons pas encore les chiffres officiels d’Epic Games on sait que d’ores et déjà ce sont 597,3 millions d’heures qui ont été regardées sur Twitch et 534,9 sur Youtube depuis le mois d’octobre 2017, et qu'un pic de 701 000 spectateurs simultanés a été enregistré cette année.


Sur les seules phases finales ce sont 14 millions d’heures qui ont été regardées de vendredi à dimanche. Le dernier jour a vu un pic à 510 000 viewers simultanés, 392 000 en moyenne et plus de 2 millions en cumulé pendant les 4,6 heures de temps d’antenne, cumulant ainsi 1,8 millions d’heures de visionnage pour la dernière retransmission de la coupe du monde. Tout cela ne se limitait pas aux seules chaînes officielles d’Epic games puisque de nombreux influenceurs avaient été invités pour retransmettre et commenter eux-même la World Cup.



Des chiffres impressionnants pour la finale de cette coupe du monde, sur un jeu dont le succès ne se dément pas auprès des jeunes générations. Reste à savoir comment Epic envisagera l’avenir pour l’eSport d'une part, et commercialement parlant d'autre part. Sur le lieu de la World Cup seules trois activations partenaires avaient été faites : les jouets Nerf, la chaîne de restaurants Fuku et Youtube. Est-ce que pour les prochains évènement le studio américain verra plus grand ? Il a en tous cas déjà profité de l’occasion pour annoncer les Fortnite Championship Series, son nouveau circuit compétitif professionnel, qui prendra la forme d’une ligue compétitive avec… des millions de dollars à la clef.


Crédits images : Epic games

0 vue

© 2018 par esportstrategy  - SAS au capital de 10 000€ - SIRET 842 652 414 R.C.S Lyon